L'Uniopss intervient au 100e Congrès des Maires

Patrick Doutreligne, président de l'Uniopss, a participé à un atelier autour de la politique de la petite enfance, le 23 novembre dernier à Paris, dans le cadre du Congrès de l'Association des maires de France et des présidents d'intercommunalité (AMF).

Cet atelier, intitulé « La politique de la petite enfance : concilier les contraintes de gestion avec un service public de qualité », réunissait également : Sylviane Giampino, présidente du collège enfance du Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Age, Laëtitia Serre, Maire de Beauvène, Emile-Roger Lombertie, Maire de Limoges et Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat en charge des Personnes handicapées.

Patrick Doutreligne a centré son intervention sur l'accueil collectif des jeunes enfants, comme maillon de l'ESS. Il a souligné l’implication des acteurs de l’ESS de la petite enfance auprès des élus du bloc communal dans la promotion d’un accueil des jeunes enfants de qualité. Il a rappelé par ailleurs le rôle primordial de l’accueil des jeunes enfants comme investissement dans la prévention des inégalités, tout en soulignant que la Sécurité sociale doit bénéficier à tous.

Dans le contexte de la mise en place d’une stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté au niveau national, le président de l'Uniopss a souligné les avantages de l’accueil des jeunes enfants pour lutter contre la précarité des enfants et des familles, dès le plus jeune âge. A ce titre, il a rappelé, que seulement 10 % des enfants de familles pauvres avaient accès aujourd'hui à un mode d'accueil collectif, contre 50 % en moyenne des familles françaises.

Cette réflexion a aussi été l’occasion de mettre en exergue les freins actuels au développement des établissements d’accueil des jeunes enfants et les propositions de l’Uniopss dans la prochaine Convention d’objectif et de gestion (COG) entre l’Etat et la CNAF.